La récolte des feuilles et des graines d’artemisia annua

Click to rate this post!
[Total: 25 Average: 3]

Classiquement il faut la faire dès le bourgeonnement des fleurs, au début de la floraison, car la concentration en artémisine est maximum au moment du bourgeonnement et décroit rapidement après la floraison.

En fait des travaux récents ont montré que la teneur en artémisine n’est pas un élément essentiel, et on peut faire la récolte jusqu’en fin de floraison.
La récolte se fait habituellement 4 à 5 mois après la plantation.
Le procédé de récolte le plus simple consiste à couper et rassembler les plants, puis les étaler
sur un tissu pour le séchage. Le séchage est indispensable car la concentration en artémisine
est nettement plus importante dans les feuilles sèches que dans les feuilles vertes ; il peut se
faire à l’ombre ou au soleil, le séchage à l’ombre étant préférable pour la teneur en artémisine.
Lorsque la plante est sèche (après environ 4 à 5 jours) il faut détacher les feuilles des tiges les
plus volumineuses. Les feuilles contiennent surtout l’artémisine, mais elles ne sont pas seules
à contenir les principes actifs ; les tiges contiennent notamment les flavonoïdes et il est
préférable de garder les petites tiges sur lesquelles s’attachent les feuilles. Ceci peut se faire
en frappant les plants contre une surface dure, ou en empaumant les plants à leur base et en
arrachant les feuilles en remontant la main de bas en haut le long de la tige. On peut aussi ne
pas couper la tige, la laisser sur pied et arracher chaque tigelle une par une, puis faire sécher.
Ce procédé est nettement plus long, mais les feuilles gardent leur aspect normal et surtout la
teneur en artémisine est maximum. Enfin après séchage il faut stocker les feuilles dans des
sacs en tissu opaque dans un endroit frais et à l’ombre et éviter soigneusement de ré
humidifier les feuilles.
Il peut être difficile de déter

Feuilles d'artemisia annua anti caner
Feuilles d’artemisia annua anti caner

miner précisément la phase de transition entre les feuilles et la
floraison, car les feuilles ont tendance à disparaître au moment du bourgeonnement ; de plus
les fleurs sont de très petite taille, avec une coloration jaunâtre, et il est souvent délicat de les
différencier de petites feuilles.
La récolte des graines
Elle ne doit être faite ni trop tôt car elles risquent de ne pas être arrivées à maturité, ni trop
tard car elles risquent de tomber par terre et d’être perdues. Le procédé le plus simple consiste
à couper les tiges et les secouer contre un plan dur ou les battre pour faire tomber les graines.
Quand les graines sont en formation, on peut enfermer les terminaisons florales (sans les
serrer) dans un petit sac en plastique percé de trous, afin d’éviter la dissémination des graines
et de limiter les impuretés.
A noter que si l’on récolte les feuilles juste avant la floraison, on risque de compromettre la
récolte de graines. Lorsque l’on commence une plantation d’Artemisia annua, il faut donc ne
pas récolter toutes les feuilles et conserver une partie des plants pour récolter ultérieurement
les graines, en les repérant avec un tissu ou une marque quelconque.

Laboratoire Biologiquement

Un avis consommateur, ou avis client, désigne un élément d’appréciations et commentaires donnés par les acheteurs sur un produit ou un service, que ce soit sur un critère particulier ou la globalité de l’offre. Ces opinions reflètent le niveau de satisfaction de la clientèle.

Vous pouvez consulter les avis clients du site du laboratoire Biologiquement en suivant ce lien : avis biologiquement.com

7.6/10

C’est la note que nos clients nous donne actuellement. Merci pour votre confiance !

Consulter les avis et témoignages de satisfaction des clients du laboratoire Biologiquement

Voir avis de satisfaction biologiquement

11 Replies to “La récolte des feuilles et des graines d’artemisia annua”

  1. Merci de l’instruction.J’ai quelques plantations d’artemisia annua.Ma question est de savoir comment on peut secher les graines.Après avoir récolter les graines quel est l’étape suivant?

    1. Bonjour, la récolte d’Artémisia anua se fait en France, mais il n’est pas possible de la commercialiser depuis la France, notre laboratoire est donc si tu es en Angleterre.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  2. Bonjour ,
    J’ai lu que les plans d’artemisia annua atteignaient au maximum deux mètres de hauteur .
    Or , sur les vingt pieds que j’ai cultivés , le tiers s’est développé jusqu’à environ 3,5 mètres de haut .
    Bien que j’en sois assez fier , je me demande néanmoins si la concentration en principes actifs ne s’en trouvera pas altérée .
    Qu’en pensez-vous ?
    D’avance merci pour votre réponse

    Patrick

    1. Bonjour Patrick, merci pour votre question, il n’y a pas d’incidence sur la concentration en principe actif de votre plante et sa taille, vous avez effectivement la main verte et vous pouvez en être fier.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  3. Bonjour je pourrais savoir à quelle moment de la floraison couper le plan et le sécher pour les graines .Je suis en France actuellement il y a des fleurs jaunes de l artemisia annua

  4. Je voulais aussi savoir à quelle période exactement coupe le plan et le faire sécher pour les graines .Actuellement j ai des petites fleurs jaunes partout sur les plans merci de votre conseil

    1. Bonjour Frédéric,
      On peut espérer récolter jusqu’à 1,5 kg de feuilles et de tiges fraîches, soit environ 375 g sec par plante.
      L’Artemisia annua repousse de plus belle après une coupe. Une étude au Bénin a démontré que l’étêtage (recépage) permet d’obtenir des plantes plus ramifiées et productives. Il a été prouvé au Sénégal qu’une coupe intermédiaire permet de récolter jusqu’à 2x plus de biomasse et est plus rentable qu’une seule coupe finale si la croissance des plantes le permet !
      Les récoltes issues de recépages et coupes intermédiaires sont transformées et utilisées pour leurs vertus tout comme la récolte finale. En considérant la polythérapie que constitue la tisane d’Artemisia et selon nos retours du réseau, il ne semble pas y avoir de manquement d’efficacité avec les récoltes faites durant tout le stade d’élongation de la plante. Au Bénin, même la tisane récoltée 2 semaines après la transplantation est utilisée depuis 2016 pour soigner le paludisme avec succès. C’est lors des autres stades phénologiques que les constituants de la plante se modifient.
      L’Artemisia annua est riche en principes actifs et est donc efficace lorsqu’elle est récoltée avant et pendant la production de fleurs. Les boutons floraux sont très petits, ronds et verts. Les fleurs sont très petites, jaunes et discrètes. Dès que les fleurs fanent et lors de la fructification, la teneur de la plante en molécules actives chute rapidement ! Elle ne doit alors plus être utilisée à des fins médicinales !

      Les plantes qui fleurissent de manière précoce dû à un stress ou manque d’adaptation doivent être récoltées avant la fructification. Il est inutile de récolter leurs semences car c’est leur génétique qui leur empêche de bien pousser dans les conditions de culture locales. Leurs semences ne produiront donc pas une descendance adaptée et productive.
      Laisser monter en fleurs les plantes les plus belles et productives afin de récolter leurs graines !
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

    1. Bonjour Sly, on peut espérer récolter jusqu’à 1,5 kg de feuilles et de tiges fraîches, soit environ 375 g sec par plante.
      L’Artemisia annua repousse de plus belle après une coupe. Une étude au Bénin a démontré que l’étêtage (recépage) permet d’obtenir des plantes plus ramifiées et productives. Il a été prouvé au Sénégal qu’une coupe intermédiaire permet de récolter jusqu’à 2x plus de biomasse et est plus rentable qu’une seule coupe finale si la croissance des plantes le permet !
      Les récoltes issues de recépages et coupes intermédiaires sont transformées et utilisées pour leurs vertus tout comme la récolte finale. En considérant la polythérapie que constitue la tisane d’Artemisia et selon nos retours du réseau, il ne semble pas y avoir de manquement d’efficacité avec les récoltes faites durant tout le stade d’élongation de la plante. Au Bénin, même la tisane récoltée 2 semaines après la transplantation est utilisée depuis 2016 pour soigner le paludisme avec succès. C’est lors des autres stades phénologiques que les constituants de la plante se modifient.
      L’Artemisia annua est riche en principes actifs et est donc efficace lorsqu’elle est récoltée avant et pendant la production de fleurs. Les boutons floraux sont très petits, ronds et verts. Les fleurs sont très petites, jaunes et discrètes. Dès que les fleurs fanent et lors de la fructification, la teneur de la plante en molécules actives chute rapidement ! Elle ne doit alors plus être utilisée à des fins médicinales !
      Les plantes qui fleurissent de manière précoce dû à un stress ou manque d’adaptation doivent être récoltées avant la fructification. Il est inutile de récolter leurs semences car c’est leur génétique qui leur empêche de bien pousser dans les conditions de culture locales. Leurs semences ne produiront donc pas une descendance adaptée et productive.
      Laisser monter en fleurs les plantes les plus belles et productives afin de récolter leurs graines !
      Au plaisir de vous les servir
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivez-nous sur :